Ma vie en musique...

Publié le par Jihane

Ces dernier jours… je suis devenue très nostalgique… comme dirait ma grand-mère « Je fais le ménage dans le grenier »…

 

 

 

Avant de savoir faire la différence entre une musique que j'aime et une autre. Mon père avait une façon de nous initier à la musique, assez drôle….ensuite est venue la période où j'ai commencé à apprécier les choses par moi-même…je pense avoir tout écouté…et je me rappelle….

 

 

 

Jeff- Jaques Brel- Leçon d'amitié : Une chanson qui me faisait pleurer… mon père me posait sur la table du salon… mettait le volume à son maximum… et me faisait son show… J'avais moins de 5 ans… je ne faisais toujours pas la différence entre La Darija et le Français… mais je savais que cet chanson était terriblement triste… alors je commençais à pleurer… mais lors du dernier couplet, mon père arrêtait le supplice et me prenait dans ses bras pour me faire valser en me disant : « Tu vois ma chérie… il finit par se lever  J »

 

J'avais 4 ans

 

 

 

Etre une femme libérée- Dingler : Je me dis que si je suis ce que je suis… c'est bien grâce à cette chanson. Mon père… toujours lui  J avait enregistré dans une casette Le Boléro de Ravel…ensuite cette fameuse chanson. Là, il me prenait par la main et m'expliquait les paroles… sauf certaines où il me disait que ce n'était pas important…J'ai compris pourquoi des années plus tard… je pense que c'est une hymne pour toutes les célibattantes fières de l'être… Ne la laisse pas tomber…elle est si fragile…être une femme libérée tu sais que ce n'est pas si facile

 

J'avais 5 ans

 

 

 

 

 

9ariate al finguane- Abd El Hamlim : amoureux de l'Egypte… amoureux de Abd El Halim, mon père écoutait cette chanson le soir… Je ne comprenais pas un mot de ce qui était dit… mais la manière avec laquelle il me la chantait était mon premier cours de «  Je suis amoureux ». je pense que pas mal d'entre nous connaissent cette mélodie… et pourtant plus beaucoup de personnes lécoutent…

 

J'avais  toujours 5 ans

 

 

 

L'eau Vive- Guy Béart Ma petite est comme l'eau Elle est comme l'eau vive….mon père m'a appris a faire confiance à travers cette chanson… j'ai appris à nager en écoutant sa voix me chanter Ma petite est comme l'eau Elle est comme l'eau vive… il m'emmenait là ou je n'avais plus pied…. Me tenait par les mains… et me lâchait doucement mais tout en me regardant… en me rassurant de sa présence tout en m'encourageant à nager toute seule… Depuis une soif d'indépendance mais tout en sachant qu'il serait là en cas de problèmes…

 

J'avais 6 ans

 

 

 

A partir de là, j'ai commencé  à écouter ce que j'appréciais moi même… et  le résultat est étonnant

 

 

 

Mari Trini- Comme pas mal de casettes qui trainaient à la maison, cette cassette blanche a atterri un jour dans la radio-casette de notre chambre, ma sœur et moi. Tout un été à la passer en boucle… à chanter a tue-tête… à demander à notre père de nous expliquer les paroles… à danser sur le balcon… un été de passion… J'ai appris à connaitre ma sœur… j'ai appris à apprécier la musique avec elle… et ce fut le début d'une longue relation d'apprentissage musical avec ma sœur… qui dure encore aujourd'hui

 

J'avais 7ans

 

 

 

J'ai 24 ans…. A suivre

Publié dans Coup de Coeur

Commenter cet article

mhidou 15/05/2006 20:15

j'ai véritablement été transporté et revecu chacundes moments que tu as si bien decris ..  MErci et Bravo ...

Meriame au pays de la film industry 08/05/2006 20:20

ma belle on ne te lit pas on te  boit !
bisou et vivement samedi :))

iacer 08/05/2006 18:26

Je dois mettre mon commentaire et aprés je dois reproduire des nombres et des chiffres.

Sans savoir à quoi ça sert, j'ai commencé par recopier les chiffres et les nombres, et juste aprés, je me suis rappelé ma grande carrière de meilleur copieur du Monde. Une carrière que j'ai brillament mené durant toute ma scolarité.

Ca m'a permis de me remémorer les grands moments de ma sublîme carrière, SURTOUT LE BAC, qui fut ma finale de coupe du monde à moi (que j'ai gagné en marquant tous les buts décisifs).

Merci Jihane tout ça c'est grâce à toi!

Jihane 08/05/2006 18:32

Iacer... passe le bonjour au tortues :-)

Iskander 08/05/2006 11:21

J'attends la suite... moi aussi je me souvient de la cahanson de femme libérée, elle passait en boucle á la radio tunisienne, je comprenais pas tres bien le sens mais le refrain etait cool... Jacques Brel aussi a bercé mon enfance, ma chanson preferée c'etait: Les Bonbons... aujourd'hui je prefère Les Vieux, tres dure mais si belle...

maryline 08/05/2006 01:21

L'initiation à la vie à travers la musique est une fine conception de l'éducation.
Votre père doit être un vrai papa formidable et vu sa réponse,il semble vraiment fier de vous.
Un enseignement fondé sur l'intelligence du coeur sera toujours trés éloigné de la férule d'une morale et des tentatives de manipulations de l'égo.Il aura la délicatesse du sentiment lui-même.
Votre post confirme que la musique éveille le coeur parce qu'elle parle directement au sentiment,parce qu'elle le touche directement.Elle caresse une fibre de sensibilité qui est universelle en tout être humain.Libre à chacun ensuite de la laisser vibrer